Association Bus 31/32, dispositif Plus Belle la Nuit (PBLN)

Interventions brèves auprès de jeunes consommateurs de substances psychoactives en situation de vulnérabilité 

Porteur de projet : Nicolas Matenot, psychologue social, chef de projet PBLN

Située à Marseille, la boutique RDR Jeunes 31/32 se propose d’accueillir les jeunes adolescents ou adultes concernés par des conduites addictives et leurs proches, à l’occasion de deux permanences d'accueil hebdomadaires toute l’année. Un accueil attractif, chaleureux, jeune et libre permettra d’inclure des jeunes qui sont réfractaires à une prise en charge ou qui ne considèrent pas en avoir besoin. Les jeunes seront orientées via les activités du collectif de santé festive PBLN ou du CAARUD (centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues) de l’association Bus 31/32 : interventions en milieux festifs, autonomisation des acteurs de la fête, amplification des messages de santé festive, soutien méthodologique en région. 

Quels sont les objectifs du dispositif « Plus Belle la Nuit » et en quoi permet-il de lutter contre les inégalités d’accès à la santé chez les jeunes et/ou les étudiants ? 

L’objectif général de PBLN est de promouvoir des cultures favorables à la santé festive. Pour la boutique RDR Jeunes 31/32 il s’agit de renforcer la prise en charge des jeunes usagers de substances psychoactives à Marseille.

Le succès actuel de PBLN repose sur son image de marque et sur un message clair et individualisé pour chacun selon le continuum prévention – réduction des risques et des dommages – soins. Plus que de viser la diminution des consommations à risques il s’agit de limiter les dommages qui y sont dus et ce pour des publics qui n’ont pu bénéficier de conditions favorables à une maîtrise de leurs consommations (soutien familial faible, pression des pairs, besoin d’argent, fuite via les consommations…). 

En quoi le prix de la Fondation Roche va-t-il aider à la mise en place du dispositif ?

Ce projet s’appuie sur des activités existantes (avec salariés, locaux…) pérennes ainsi que des besoins repérés mais non couverts. Malgré le soutien des services impliqués dans le suivi de PBLN et en raison du gel de tout nouveau projet, il n’a pu être financé précédemment. 

Le soutien de la Fondation Roche va permettre de débuter et d’opérationnaliser cette activité : recrutement du personnel dédié, création d’un espace d’accueil dédié, diffusion de cette nouvelle offre aux partenaires et aux publics, élaboration des outils de suivi et d’évaluation, mise en place des permanences…

Plus d’infos : https://plusbellelanuitrdr.wordpress.com/bus-3132/